Comment mesurer le succès d'une newsletter ?

By décembre 08, 2020

L'envoi d'une newsletter n'est que rarement suivi par son expéditeur. Généralement, ce dernier se contente uniquement de l'envoyer périodiquement, sans vraiment chercher à connaître les résultats de sa campagne. Seriez-vous d'ailleurs vous-même en mesure de nous communiquer votre performance emailing ?

Il y a de fortes chances que cela ne soit pas le cas ! Rassurez-vous, vous n'êtes pas le seul. C'est pour cette raison que nous avons décidé de vous accompagner dans la réussite de votre newsletter immobilière et de vous dévoiler les meilleurs indicateurs pour mesurer le succès de votre campagne.

Quels sont les indicateurs à suivre pour mesurer le succès de votre newsletter immobilière ?

Taux de délivrabilité emailing : avant qu'un email soit lu, il faut que celui-ci arrive jusque dans la boîte de réception du destinataire ciblé. Pour connaître le nombre d'emails qui ont atterri dans la boîte de réception, on pratique ce qu'on appelle le calcul du taux de délivrabilité. Ce taux équivaut à la totalité d'emails envoyés moins la totalité d'emails rebondis divisé par la totalité d'emails envoyés. Pour mesurer ce taux, vous devez appliquer la formule suivante : (nombre total d’emails envoyés – nombre total d’emails rebondis) / nombre total d’emails envoyés x 100 qui correspond au taux de délivrabilité. Il est important de viser un taux entre 93 et 98 % pour éviter d'atterrir dans les courriers indésirables.

Taux d'ouverture emailing : lorsque un email arrive à bonne destination, c'est-à-dire dans la boîte de réception de l'abonné, il lui reste encore à susciter l'attention pour être lu. Imaginez un peu le nombre d'emails qui peuvent se trouver dans l'inbox d'un particulier ! Votre email doit à présent rentrer dans la compétition avec les autres emails reçus afin d'être ouvert. Pour mesurer le nombre de vos emails ouverts, on procède de la manière suivante : (nombre total d’emails ouverts / nombre total d’emails envoyés) x 100. Cette formule correspond au taux d'ouverture de votre campagne emailing.

Taux de clics emailing : une fois que l'email a atterri dans la boîte de réception et qu'il a été ouvert, il y a de grande chance pour que votre destinataire clique sur le lien. Afin de vérifier l'engagement de ce dernier pour votre campagne, il est impératif de mesurer le pourcentage d'abonnés qui cliquent sur vos liens. Pour mesurer le taux de clics, on effectue le calcul avec la formule suivante : (nombre total de clics / nombre total d’emails envoyés) x 100. Dans le secteur de l'immobilier, un bon taux de clic est estimé entre 1,7 % et 3,8 %.

Taux de réactivité emailing : pour vérifier que l'ensemble de votre mail avec son contenu est efficace, on analyse ce qu'on appelle le taux de réactivité. Ce taux équivaut au nombre de destinataires qui ont cliqué après avoir ouvert votre email. C'est une étape supplémentaire pour observer la performance de votre campagne. Le calcul du taux de réactivité correspond à la formule suivante : (nombre total de clics / nombre total d’emails ouverts) x 100. Ainsi en mesurant le taux de réactivité, vous serez fixé sur le pourcentage d'abonnés qui s'intéresse concrètement à votre email. À savoir que selon les sources en immobilier, un taux intéressant se situe entre 7,15 et 17,9 %.

Taux de conversion emailing : même si votre taux de clics est élevé et qu'il représente un indicateur favorable ainsi qu'un certain engagement de la part de vos abonnés, pour que votre campagne soit vraiment efficace, il faut du résultat derrière. L'objectif final est de convertir l'abonné en client. Étant une action conséquente pour la performance de votre campagne, il est nécessaire de mesurer votre taux de conversion. Il se calcule de la façon suivante : (nombre total de personnes converties / nombre d’emails envoyés) x 100. Vous pourrez ainsi savoir si vous atteignez en partie les objectifs de votre newsletter.

Taux de désabonnement emailing : avoir des abonnés c'est très bien, les garder c'est encore mieux ! Alors après ce dur labeur, il est important de savoir conserver votre liste de clients potentiels. Pour savoir combien de destinataires se désabonnent après chaque envoi de votre newsletter immobilière, on étudie le taux de désabonnement. Pour le mesurer rien de plus simple : (nombre total de désabonnés / nombre total d’emails ouverts) x 100. Cependant, il ne faut pas se fier trop vite à cet indicateur car votre abonné peut ne pas se désabonner mais en parallèle ne plus s'intéresser à vos newsletter. Un taux de désabonnement variant de 0,2 à 0,5 % dans l'immobilier est toutefois bon signe.

Taux de croissance emailing : faire croître sa liste d'abonnés est une étape aussi importante que le reste. Vous allez donc devoir rallonger votre liste de prospects. Pour connaître avec exactitude le nombre d'abonnés que vous récoltez, vous devez mesurer régulièrement votre taux de croissance. Pour mesurer cet indicateur vous devez utiliser la formule qui suit : (nombre total de vos nouveaux abonnés – nombre total de vos désabonnés / nombre total des contacts de votre liste) x 100. Il ne faut pas oublier qu'il est essentiel d'entretenir une liste d'abonnés car c'est une ressource de prospects qui au fil du temps peut rapidement se fragiliser.

Retour sur investissement : grâce au ROI, ce qu'on appelle le retour sur investissement, vous avez la possibilité d'estimer le rendement de votre newsletter immobilière. Pour calculer votre ROI, utilisez le calcul suivant : (total de votre chiffre d’affaires généré par votre newsletter – coût total de votre newsletter / coût total de votre newsletter) x 100.

Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Cela peut vous intéresser...

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

la Galerie photo

Fin du mandat exclusif avec engagement : Foncia l'a fait, et vous ?

La tablette, l’outil idéal pour digitaliser ses contrats immobiliers et réaliser ses états des lieux numériques

Prospection immobilière, pourquoi faut-il préparer si minutieusement son pitch pour décrocher un mandat ?

Levée de fonds, ORPI renouvelle sa confiance à Bien'ICI

Loi Hoguet, quelles sont les nullités potentielles d'un mandat de vente ?

L'immobilier face à la pandémie : candidature et recrutement de masse en perspective

Pige immobilière par sms, l’astuce qui permet d’avoir 7 fois plus de chance de rentrer un mandat ?

Dans quelles tendances digitales faut-il miser en tant qu’agent immobilier en 2021?

Crise sanitaire, l'évènement de Rent 2021 reporté une nouvelle fois à l'été !

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis