Effondrement de balcon, le rôle de l'agent immobilier

By décembre 12, 2019

Dans le secteur immobilier, un drame peut rapidement survenir en cas de non-vigilance. Raison pour laquelle, un avertissement a été lancé récemment concernant les balcons, dont le risque encouru est jusqu’à présent très sous-estimé. Il est de l’obligation de l’agent immobilier d’alerter les propriétaires et les locataires sur ce point, pour éviter les drames.

Des infrastructures à découvert

Les balcons sont la partie de la construction qui subit le plus d’agressions, mais lors des transactions immobilières, il s’agit de l’élément le plus négligé, notamment lors des états des lieux. Or, cette partie d’habitation fait face à toutes les intempéries (pluie, vent, poussière) au fil des ans. De ce fait, les infiltrations peuvent altérer la dalle en béton armée. Ce composé doit subir en alternance, dilatations, fissures et autres altérations, du fait de son emplacement à ciel ouvert.

Des signes non trompeurs

Après quelques années, avec ou sans entretien, les balcons ont dû faire face aux aléas du climat, ils ont été sûrement atteints. Les signes les plus évidents s’avèrent être les traces de rouille, si minimes qu’elles soient.

Des risques énormes sans précaution

Les effondrements de balcons font souvent le sujet d’un énorme buzz dans les médias. Une situation qui est normale dans la mesure où les propriétaires ne procèdent pas régulièrement à l’entretien de cette partie de construction.

Or, dès la constatation d’une éventuelle pathologie, soit une fissure bien visible, il est primordial d’y remédier rapidement pour éviter l’aggravation de la situation et des conséquences dramatiques. Effectivement, avec ces fissures, le ferraillage est certainement atteint. Cette altération est la cause fréquente des effondrements. Il est à noter que le ferraillage forme des traces de rouille suite au vieillissement des armatures (oxydation et corrosion), ou suite à l’infiltration d’eau, représentant encore plus de risques.

Des préventions possibles et des prises en charge appropriées

Afin d’optimiser la qualité et la durée de vie des balcons, locataires et habitants d’un immeuble doivent veiller à les entretenir régulièrement. La moindre trace de rouille doit être annoncée aux propriétaires. Ces désordres visibles à l’œil nu doivent attirer l’attention puisqu’ils traduisent de réels problèmes structurels et un fléchissement de la dalle.

Les aléas climatiques, tout comme la pollution, sont néfastes au bon état des balcons. Une fois qu’une trace de rouille apparaît, la réaction doit être immédiate, et des traitements rapides sont à envisager pour y remédier. Le cas échéant, l’état de l’infrastructure peut s’aggraver avec un désenrobage des aciers, créant des fers apparents et une désolidarisation du béton.

Une fois les fers désenrobés, il faut purger le béton entourant l’acier. La suite consiste à traiter le fer avec un antirouille avant de l’enrober à nouveau avec un mortier spécial. Une fois cette étape franchie, l’application d’un antirouille servant d’inhibiteur de corrosion sur les surfaces en béton doit être effectuée.

Néanmoins, il est possible de prévenir ces défaillances techniques. Les aléas climatiques ne doivent pas être un éternel facteur d’infiltration d’eau dans la dalle en béton du balcon, ainsi il est recommandé d’étanchéifier la structure.

Une fois qu’une défaillance survient au niveau des balcons, la prudence oblige à veiller à ce que le poids supporté par la structure soit réduit. Dans la mesure du possible, il est recommandé de ne plus l’utiliser avant la réfection totale.

 Le rôle des agents immobiliers

Dans tous les cas, les agents immobiliers, qui servent d’intermédiaires entre les acheteurs ou locataires, et les propriétaires, doivent être extrêmement vigilants lors de l’établissement des états des lieux.

Tout détail concernant une fissure doit être noté, pour que les deux parties en soient informées.

En même temps, les normes déterminant la sécurité dans le secteur immobilier doivent être bien appliquées pour éviter des pertes matérielles ou de vie, dues à l’effondrement d’un balcon.

Les agents immobiliers sont des acteurs dans ce domaine et sont censés être les initiateurs des travaux d’entretien, avant de mettre en vente ou en location un immeuble avec des balcons à risques.

D’autre part, chaque propriétaire doit connaître le poids maximum supporté par son balcon, de manière à en informer le locataire ou l’acheteur. Effectivement, un surpoids peut aussi être un facteur d’effondrement. Le respect de ce poids doit être appliqué à la lettre pour éviter les dangers. La durée de vie de la structure, une fois échue, doit être rénovée sans attendre les accidents. L’ancienneté d’une structure est aussi à l’origine des risques pour les balcons.

Outre cela, les bureaux d’études et les architectes doivent être plus que stricts dans le respect de ces normes d’étanchéité, avant et pendant la construction de ces structures. Il revient donc à chacun de prendre ses responsabilités pour limiter les risques d’accident ! 

dernière modification le jeudi, 12 décembre 2019 15:23
Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis