La fin des isolations thermiques à 1€ !

By avril 29, 2021

 Non, vous ne rêvez pas. Non, ce titre sulfureux n'est pas mensonger. À compter du 1er juillet 2021, les Français ne seront plus en mesure d'isoler leurs demeures pour seulement 1 €.

Pour un pan de la population, cette nouvelle a été accueillie avec joie. Ce décret signe la fin des offres publicitaires mensongères. Malheureusement, pour les foyers issus des classes sociales défavorisées, l’heure n’est pas à la fête. Le 1er juillet 2021 sonnera le glas des aides étatiques à la rénovation énergétique.

Dans le collimateur de la République Française, on retrouve deux offres plébiscitées par le peuple : l'isolation du plancher et l'installation de chaudières à fort potentiel énergétique.

Fin des arnaques ou début de la précarité thermique ? Avant de trancher, il convient de se pencher sur les tenants et les aboutissants de cette décision.

Un fardeau de plus sur les épaules des ménages précaires

Sans surprise, la classe modeste fît la grimace lors de l'annonce gouvernementale. Pour cette tranche de la population, la disparation des aides "coups de pouce" de l'État a un goût amer.

Alors qu'ils ne déboursaient que 1 300 € pour installer des chaudières à haute performance, ils devront désormais investir 1 800 € dans cet équipement. De même, les prix liés à l'isolation des sols ont grimpé en flèche. Sans l'aide de l'état, les foyers français seront les seuls responsables du règlement de la facture. Ainsi, ils devront débourser 30 € par mètre carré dans le cas où le vide sanitaire est accessible. Dans le cas contraire, ils devront s'acquitter de 40 € par mètre carré.

Pour les 760 000 ménages concernés, la pilule a du mal à passer.

Pour éviter d'éventuels désagréments financiers, les parties prenantes invitent les uns et les autres à rénover leurs bâtisses au plus tôt.

Dans un communiqué de presse rendu public, Nicolas Moulin, le fondateur de Primeenergie, se veut pragmatique. Pour le féru d'environnement, cette nouvelle a vocation à accélérer la transition écologique.

D'ici peu, les aides étatiques vont considérablement baisser. Pleurer ou s'apitoyer sur son sort n'y changera rien. À la place, il recommande de signer des devis au plus tard le 30 juin 2021 afin de bénéficier de l'appui gouvernemental.

Une mesure qui ne concerne que les rénovations partielles

Si vous envisagez de rénover intégralement le système de chauffe et l'isolation de votre résidence, vous pouvez souffler. Les mesures du 1er juillet 2021 ne concerneront que les travaux de rénovation partielle.

Malgré la disparition de l'aide action logement et la limitation des CEE, les Français sont encore éligibles à de nombreuses bourses. C'est par exemple le cas de MaPrimeRenov ou des indemnités versées par l'Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat.

Seulement voilà... Même si 8 Français sur 10 sont disposés à acheter un bien nécessitant des travaux, combien accepteront de prendre l'intégralité des rénovations énergétiques ?

Pour Nicolas Moulin, seule une élite peut se permettre pareille fantaisie. À titre d'exemple, il s'appuie sur les chiffres enregistrés par sa compagnie. Au cours du dernier trimestre, Primeenergie.fr n'a reçu que 1 000 demandes de rénovation totale contre 8 000 pour l'isolation des combles. Et ce n'est pas tout...

Le fondateur insiste sur un point important : toutes les demandes de transformation intégrale provenaient de familles aisées. En supprimant l'isolation à 1 €, l'État n'est-il pas en train d'élargir le fossé entre les classes sociales ? Ce geste gouvernemental ne va-t-il pas alimenter la détresse énergétique des classes les plus modestes ?

Quand l'argent ne coule pas à flots, généralement, les particuliers n’ont d'autre choix que d'avancer pas à pas. Nombreux sont les Français qui rénovent leurs maisons paliers par paliers. Avec l'avènement de la COVID-19, cette habitude s'est révélée au grand jour.

Les sollicitations pour les chaudières à bois, les pompes à chaleur et les isolations de combles ont respectivement augmenté de 345 %, de 118 % et de 26 %. Peut-être est-ce aussi lié à la proximité de l'échéance... Toujours est-il qu'aujourd'hui plus que jamais, les Français aux budgets serrés ont envie d’investir dans des chaudières à haute performance et des combles flambants neufs.

Arrivé au stade de cet article, il peut être tentant de lapider les institutions étatiques. Blessées dans leurs chairs, les populations ont soif de représailles et ont l'impression d'être laissées pour compte. Et pourtant, il n'en est rien. Même si c'est difficile à croire, cette mesure gouvernementale n'a qu'un seul but : protéger les honnêtes citoyens.

Des arnaques qui perdurent depuis trop longtemps

Lors de son annonce, l'offre d'isolation à 1 € a enchanté aussi bien les particuliers que les professionnels. Enfin, rénover sa maison n'avait plus à être un gouffre financier. Malheureusement, très vite, des âmes malfaisantes ont eu mis la mainmise sur cette initiative.

Rien qu'en 2019, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a enregistré 20 % de plaintes en plus ayant trait aux offres à 1 €. Alléchés par l'appât du gain, de nombreuses entreprises du BTP ont fait de ces allocations énergétiques leur principal gagne-pain.

De même, l'agence a été choquée de constater que ces escroqueries proliféraient notamment à cause du laisser-aller des populations. N'ayant déboursé qu'1 € pour ces travaux, elles étaient moins vigilantes autant sur la qualité des travaux que sur les chiffres avancés par les sociétés.

Afin de mettre un terme définitif à ces arnaques, l'État n'a eût d'autre choix que de mettre un point final à ces aides coup de pouce. À partir du 1er juillet 2021, ces dernières cesseront d'exister, et ce, pour le pire comme pour le meilleur.

dernière modification le jeudi, 29 avril 2021 15:24
Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis