RGPD pour les professionnels de l'immobilier

By juin 14, 2018

Si les plates-formes internet paraissent comme les premiers concernés par le nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD), il reste que l’ensemble des secteurs dont les activités portent sur la collecte, le traitement et la conservation des données à caractère personnel sont tout aussi concernés. L’immobilier, en particulier, est visé par les dispositions de la nouvelle réglementation entrée en vigueur le 25 mai 2018 dans toute l’Union Européenne.


En quoi les professionnels de l’immobilier sont-ils concernés par le RGPD ?

L’agence immobilière est un important réceptacle de données personnelles. La plupart de ces dernières portent, entre autres, sur les clients, les prospects, les agences partenaires et les employés actuels ou anciens. Parfois, les informations restent stockées bien longtemps après que la raison ayant justifié leur collecte ait disparu. C’est pour éviter que ces données soient utilisées à d’autres fins, qu’elle soient piratées ou vendues que l’Union européenne a donc mis en place le RGPD.

En application à ce nouveau règlement, toutes les entreprises sont tenues de prendre les dispositions nécessaires pour rendre lisibles et accessibles leur politique de confidentialité et de faire faire suite aux requêtes des personnes dont elles gardent les informations. Ainsi, l’agence immobilière doit être en mesure de transférer vers d’autres outils de stockage ou d’effacer définitivement toute information à la demande de ses clients.

Toutes ces exigences qui visent un traitement responsable et respectueux de la vie privée doivent être satisfaites au risque de se voir infliger des amendes par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Mais en attendant, cet organisme de protection des données se propose d’accompagner les entreprises dans leur démarche de mise en conformité.


Que faire pour se mettre en conformité avec le RGPD ?

Pour l’entreprise immobilière, ces exigences impliquent la réalisation d’un audit à la fois de son système de collecte, de traitement, de la protection et du stockage des données. Pour y parvenir, il est important de mettre à jour ses logiciels et de se doter de la logistique nécessaire à cet effet, notamment de nouveaux programmes informatiques permettant une meilleure protection de la vie privée.

Mais pour mieux gérer les risques, l’apport du capital humain de l’agence immobilière est tout aussi importante. L’application des dispositions du RGPD passe nécessairement par la formation du personnel sur les enjeux de la sécurisation des données. De même, l’entreprise doit avoir en son sein un coordonnateur pour superviser le projet de mise en conformité et pour veiller à l’application rigoureuse de la réglementation.


Le RGPD, une opportunité pour le secteur de l’immobilier

Au-delà des contraintes qu’il impose, le RGPD représente une grande opportunité pour les agences immobilières. Il vient combler l’attente des clients de tous bords craignant que leurs informations personnelles finissent dans les mains de professionnels peu scrupuleux. En appliquant les dispositions de cette règlementation, l’entreprise envoie un signal rassurant qui rétablit la confiance avec ses clients. A l’interne, l’audit et la mise en place des outils nécessaires favoriseront une gestion plus efficiente, n’étant plus collectées et conservées que les données personnelles indispensables.

dernière modification le lundi, 02 juillet 2018 09:30
Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis