Le flyer est mort, vive le flyer !

By juillet 21, 2021

En effet, en 2021 cet outil de communication est de plus en plus remis en question. Pourtant on n’a pas encore trouvé un outil qui soit aussi efficace, accessible et permissif en termes de campagnes publicitaires. Alors pourquoi ce support rencontre tant de détracteurs, chez les professionnels et les clients ? A cause de mentalités écologiques qui se réveillent ? Un ras-le-bol généralisé des publicités. Rien de tout ça. La réalité c’est que les pros de l’immobilier ne savent pas concevoir de flyers réellement efficaces. Heureusement, on vous donne les clefs du succès juste ci-dessous.

 

1. Un bon flyer c’est quoi ?

A. Tout commence par une proposition de valeur forte

Votre flyer doit inciter à l’action. Le prospect doit être engagé au premier coup d’oeil sur ce dernier. Et pour cela on va jouer sur la “proposition de valeur”. En somme, quelle est la promesse que vous me faites sur votre flyer. 

Une des propositions de valeur les plus courantes, c’est l’estimation gratuite. De notre côté on va vous inviter à vous montrer plus original. Avec les années cette proposition est devenue désuète. Tout le monde propose des estimations gratuites… et donc plus personne ne s’y intéresse. 

Voici quelques propositions un peu plus originales pour vous inspirer : 

" Tous nos mandats exclusifs partent en 30 jours "
" Du financement au déménagement.. laissez-nous nous charger du stress"
" Votre propriété à pris de la valeur.. c’est le moment d’en profiter ! "

Vous pouvez télécharger des exemples de flyers personnalisables ici gratuitement.



B. Une identité visuelle forte et correctement définie pour vous démarquer

L’autre élément important pour votre campagne de flying c’est d’avoir une identité visuelle clairement identifiable sur vos supports. On doit reconnaître au premier regard votre image de marque, vos éléments de communication graphiques et le ton que vous voulez donner à votre campagne. Un logo soigné, des visuels propres et professionnels, une mise en page de qualité, des polices qui s’associent harmonieusement avec les autres éléments, etc. Vous l’aurez compris c’est un vrai travail à part entière. Mais c’est extrêmement payant. Vous avez moins d’une seconde pour que le prospect choisisse s' il conserve votre flyer ou si celui-ci finit à la corbeille. Vous devez donc travailler la “première impression” de votre support de communication.

Pour cela, rapprochez vous d’experts du domaine, les services de Com’Augmentée vous proposent par exemple des designs professionnels et personnalisables.
(petit plus : mettez la tête d’un négo pour vous présenter, les gens le font jamais en France, aux USA ils foutent tous leur trogne partout et ça marche).


C. Un call-to-action qui... appelle à l'action (vraiment)

Attention ici à ne pas confondre avec la proposition de valeur. La proposition de valeur c’est l’offre, ce que je retire de votre flyer. Le call-to-action c’est l’incitatif qui va m’amener à sauter le premier pas. 

La proposition c’est par exemple venir prendre des conseils sur l’investissement locatif dans ma zone d’activité. Le call-to-action ce serait “Appelez-nous pour enfin valoriser votre épargne”. 

Votre call-to-action doit donc servir votre proposition. Contenir un verbe d’action. Et être très clair en ce qui concerne ce qu’il va se passer une fois que j’aurais fait l’action demandée. 

 

D. Des leviers pour mesurer l'efficacité et la pertinence de vos campagnes

Dernier point qui compose un flyer immobilier efficace : les éléments de tracking et de suivi. En effet, comment vous assurer que vous avez correctement adressé votre message si vous n’avez aucun outil pour monitorer les résultats ?  

Malheureusement pour nous, les flyers n’offrent pas les mêmes possibilités que les solutions de communication “virtuelles”. Mais heureusement pour nous, il existe des leviers pour pallier ce manque. Le premier étant bien entendu d’offrir quelque chose en échange du retour du flyer. Un service exclusif, un accès aux propriétés off-market de votre portefeuille..etc. 

Second levier : utilisez les technologies de suivi à votre disposition. Par exemple les QRcode. Vous pouvez tout à fait inclure un QR code sur votre flyer pour renvoyer vers une visite virtuelle de votre agence ou d’une propriété. Ou encore un simple lien invitant à prendre contact avec vous sur les réseaux. 

  

2. Il y a la bonne stratégie de flyer immobilier.. et la mauvaise stratégie


Maintenant que l’on a vu ce qu’est un bon flyer, intéressons à ce qu’est une bonne campagne de flying.

A. Des objectifs clairs, précis.. et SMART !

Une bonne campagne c’est une campagne qui atteint ses objectifs. Le tout premier point c’est donc de définir des objectifs clairs et précis pour notre campagne. Posez-vous et réfléchissez, quel retour sur investissement vous visez ? 

Est-ce que vous souhaitez améliorer votre notoriété locale ? Dans ce cas-là les indicateurs de succès vont se reposer sur des notions comme le périmètre de diffusion, la visibilité accrue des flyers et de votre marque. 

Ou est-ce que vous souhaitez générer des leads ? Dans ce cas-là on va plutôt fixer des indicateurs relatifs au nombre de contacts générés. 

Vous l’aurez compris… définir des objectifs est primordial pour réaliser une campagne efficace et qui génère réellement du business. Les formations du Campus proposent notamment des cours sur l’élaboration d’objectifs motivants et pertinents pour les pros de l’immo. 

 

B. Envoyer le bon flyer, au bon prospect...

Il existe une règle en commerce : vous devez adresser le bon message, à la bonne personne, au bon moment et au bon prix. 

Pour le dire autrement : ciblez et segmentez vos campagnes.  Vous ne pouvez pas faire la même proposition à l’ensemble de vos prospects. Essayez tant que faire se peut de créer plusieurs campagnes avec des accroches similaires. 

Par exemple, si vous savez que certains lotissements sont occupés en majorité par des locataires, ne proposez pas des estimations gratuites, privilégiez des accroches comme “vous souhaitez devenir enfin propriétaire”. Si a contrario vous savez que vous allez diffuser vos flyers dans un quartier aisé jouez sur la plus-value possible ou encore l’investissement..  

Vous devez connaître votre marché et ses spécificités. Ce temps passé à la réflexion sera récompensé à terme. Nous abordons d’ailleurs ce point dans le Webinaire gratuit sur la com’ immobilière que nous offrons toutes les 2 semaines aux pros de l’immobilier.

 

Entre virtuel et réel, à vous de créer le pont ! 

Dernier point : nous sommes en 2021. Opposer le terrain et le virtuel est inutile. Cherchez à créer des synergies entre ces deux mondes.. Comme nous l’explique Sébastien Tedesco dans sa formation sur la prospection cross-canal vos actions de communication sur le terrain doivent être supportées par des actions en ligne.

Créez des landing pages sur lesquelles renvoyer vos prospects, des visites virtuelles des mandats mis en avant sur vos flyers, des publications sur les réseaux sociaux qui accompagnent et présentent votre stratégie...etc. 

 

Prêt à passer à l’action?

 

 

 

 

dernière modification le mercredi, 04 août 2021 14:30

Cela peut vous intéresser...

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

la Galerie photo

Droit de préemption urbain : la commune peut-elle échapper au paiement des frais d’agence ?

Le délai de la garantie décennale peut-il être allongé en cas de reconnaissance de responsabilité du constructeur ?

Orpi fait le bilan de l'été 2021 et analyse les tendances de la rentrée

4 étapes pour augmenter la satisfaction de vos clients lors d’un état des lieux

Le super Pinel 2023 : une évolution ou une révolution ?

5 méthodes de prospection pour rentrer des mandats qualifiés

Instagram : un nouveau portail pour la diffusion de vos annonces immobilières

Rénovation énergétique : de quelles aides vos clients peuvent-ils bénéficier ?

Mandats : comment préparer sa rentrée immobilière ?

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis