Tiffany WILLM

Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Dans le secteur de l'immobilier, les professionnels ont tendance à axer tous leurs efforts sur la prospection et l'acquisition de nouveaux clients alors que dans 67% des cas il est possible de générer un nouveau mandat à partir d'un mandat existant !

Pourquoi ? Les personnes qui visitent par exemple un appartement que vous avez en mandat devront dans 67% des cas revendre leur bien actuel pour en acheter un nouveau !

Pour que ces personnes deviennent vos futurs clients, il vous faudra donc faire la différence et montrer votre réactivité dès la prise de rendez-vous ! C'est LA recette qui marche pour rentrer plus de mandats et de nombreuses agences indépendantes ou en réseau (Century21, ORPI, L’adresse, Stéphane plaza, ERA ) l'on compris.

Innover pour améliorer l'expérience de ses clients

Avant, un prospect souhaitant visiter un bien par l'intermédiaire d'une agence immobilière devait appeler celle-ci aux horaires d'ouverture et s'y prendre parfois à 2 ou 3 reprises avant de pouvoir enfin échanger avec le bon interlocuteur. (Le prospect avait intérêt à s'accrocher ! ). Celui-ci lui proposait alors plusieurs dates jusqu'à ce qu'ils tombent d'accord et fixent enfin un rendez-vous. Les informations étaient alors bien souvent inscrites sur un bout de papier qui avait tendance à s'égarer. Résultat l'un des deux interlocuteurs pouvait oublier le rendez-vous ce qui entraînait une perte de temps considérable.

Des milliers d'agences en France sont concernés !

Il en est de même avec les emails qui sont bien souvent traités plusieurs heures voire plusieurs jours après la prise de contact !

La plupart du temps, les demandes de rendez-vous sont envoyées sur une adresse email puis sont ensuite réparties entre les différents agents d'une enseigne ! 

L'agence Max'Immobilier en a malheureusement fait l'expérience et a donc cherché à trouver une solution à ce problème qui touche des milliers d'agences en France 

“La secrétaire ne pouvait pas répondre à toutes les demandes en temps réel et c’était un véritable casse-tête pour elle de devoir répartir les demandes aux différents agents en essayant d’être équitable.”explique Yves Menassé.

Avec la digitalisation, ce temps est révolu ! Les agences immobilières ont désormais la possibilité de proposer une prise de rendez-vous instantanée 24h/24 et 7j/7 en réglant tous ces problèmes organisationnels et en améliorant nettement leur relation client.

Assistant.immo permet de gagner en réactivité

Assistant.immo est une petite révolution qui permet aux agences de faciliter la vie de leur clients et d'être aussi réactive qu'ils le souhaitent. Dans le secteur médical, cette pratique est devenue courante. Alors pourquoi pas dans l'immobilier ? La demande est bien présente et les premières agences à intégrer ce nouvel outil pourront sans aucun doute se différencier de leurs concurrents et in fine, réussir à obtenir plus de mandats. Selon Julien Hobeika, directeur d'Assistant.Immo "Ce service répond à une réelle demande puisque la majorité des rendez-vous sont pris après 20h selon les agences ayant intégré l'outil".

Comment ça marche ?

Rien de plus simple ! Les prospects ayant repéré l'un de vos biens sur un portail d'annonces ou sur votre propre site internet clique sur "prendre un rendez-vous". Un simple clic suffit. Ils pourront ensuite sélectionner le créneau de leur choix (agenda en ligne synchronisé en temps réel) et bloquer la date qui leur convient. Toutes les informations sont ensuite envoyées au négociateur qui reste maître de son emploi du temps. " Il est toujours possible de décaler le rendez-vous et discuter des modalités avec le prospect " explique le directeur d'Assistant.Immmo

Le rendez-vous validé est ensuite synchronisé sur les agendas en ligne des différentes parties. Il n'y a plus d'oubli et grâce à un tel outil vous fournissez un service de qualité dès la prise de rendez-vous. La répartition des demandes est automatique (assignation par bien ou à tour de rôle) et les agents ne reçoivent que les demandes qui les concernent (estimations, achats, locations).

C'est donc un outil simple, qui pourrait bien devenir incontournable et qui s'inscrira pleinement dans la stratégie de digitalisation (visites virtuelles, signature électronique, dématérialisation des contrats, plans 3D..) de nombreuses agences. Plus d'infos ici!

Cette année, les iBuyers ont réalisé environ une centaine de transactions en France. Ce modèle y est représenté principalement par trois entreprises : Homeloop, Dili, et Vendez-votre-maison. Elles s'inspirent toutes trois d'Opendoor, le précurseur américain.

Si les iBuyers font un début relativement timide depuis leur arrivée dans l'Hexagone en 2017, il n'est pas exclu que le phénomène ne prenne plus d'ampleur dans les années à venir, comme c'est déjà le cas aux États-Unis. Que faut-il savoir sur ces nouvelles entreprises ? Quel impact pourraient-elles avoir sur le secteur de l'immobilier en France ? Menacent-elles les agences immobilières telles qu'on les connaît ? Vous trouverez ici des éléments de réponse.


Les iBuyers, c'est quoi ?

Les iBuyers immobilier sont des entreprises d'un genre nouveau qui s'inspirent du modèle d'Opendoor, pionnier en la matière, créé en 2013 aux États-Unis. Le concept est simple : ces entreprises vous proposent d'acheter un bien immobilier que vous souhaitez vendre très rapidement et de manière sécurisée, avec une offre ferme en 24h ou 48h seulement. Il suffit au propriétaire de remplir un formulaire servant à donner les caractéristiques du bien. L'estimation de son prix est ensuite effectuée par algorithme, puis validée par un inspecteur.

L'atout principal des iBuyers immobilier est le confort qu'ils promettent : ils donnent un moyen aux propriétaires de vendre leurs biens sans passer par des procédures fastidieuses et longues. Plus besoin de multiplier les visites et de retarder la vente. Depuis la création d'Opendoor, ce modèle s'est propagé aux États-Unis, avec d'autres entreprises l'ayant adopté, dont le géant de l'annonce immobilière Zillow, ainsi que la start-up Knock.


Comment se portent les iBuyers français ?

Ce type d'entreprise est apparu en France en 2017 avec Homeloop. Cette entreprise assure avoir réalisé 10 achats de biens par mois depuis mars 2019, en majeure partie à Paris et en proche banlieue. Les deux autres spécialistes d'iBuying notables du pays sont Dili, qui aurait acheté 25 biens à Lyon et à Paris depuis mai 2018, et Vendez-votre-maison, qui a acquis 79 biens l'année dernière et vise les 100 biens cette année. Ce dernier est une entreprise plus ancienne qui a adopté le modèle iBuying en été 2018, et qui couvre déjà 21 départements. Elle se spécialise cependant dans les biens en zones péri-urbaines et rurales. Homeloop et Dili visent à s'étendre à d'autres villes rapidement.

La première difficulté rencontrée par ces trois iBuyers est la même : la recherche de sources de financement. Il leur faut en effet des sources solides pour augmenter la cadence des achats et leur volume, paramètre dont dépendent la rentabilité, et par conséquent la viabilité du modèle. C'est justement pour inciter les banques et autres partenaires potentiels à les financer que ces entreprises s'efforcent de s'étendre à plusieurs villes et départements et montrer la scalabilité de l'iBuying.

Un autre défi du modèle est de proposer des offres à la fois réalisables et attractives afin de trouver une clientèle.

Les offres d'achat immédiates après estimation en ligne qui étaient initialement proposées ont disparu : la qualité des données en France ne permet pas encore d'effectuer une estimation assez précise par algorithme, et il faut donc une visite réelle afin de proposer une offre au propriétaire, ce qui allonge le processus.

De plus, les iBuyers ont dû baisser leurs prix, avec des tarifs entre 7 et 9% du prix du bien chez Homeloop, et pouvant aller jusqu'à 20% chez Vendez-votre-maison. Ce défi aura un rôle déterminant dans la réalisation de l'objectif d'expansion à court terme.


Les iBuyers immobilier ont-ils un avenir en France ?

Au vu du début en demi-teinte des iBuyers en France et des difficultés qu'ils rencontrent, la question sur leur avenir se pose évidemment. Les acteurs du marché ainsi que les spécialistes sont plutôt confiants : selon eux, l'iBuying trouvera son marché dans le pays. En 2018, il représentait 15 000 acquisitions et 10 000 reventes, soit 0,2% des transactions immobilières aux États-Unis, et 6% de celles de la ville de Phoenix, son marché principal. Les entreprises américaines ne se concentrent que sur les maisons individuelles à un prix en dessous des 500 000$, biens sur lesquels l'algorithme d'estimation est particulièrement efficace.

De la même manière, on prévoie que les iBuyers français perdureront en trouvant des niches : par exemple celle des zones urbaines denses à habitations homogènes, où les données disponibles sont plus précises. Cela permettrait d'exploiter les atouts du modèle en termes de simplicité et de rapidité de transaction, et de réduire les coûts pour les entreprises, leur permettant aussi de proposer des tarifs plus attractifs. Bien qu'ils puissent ainsi acquérir des parts de marché considérables, les analystes ne s'attendent pas pour autant à ce qu'ils prennent la totalité ou la majorité du marché immobilier français.


Sont-ils une menace ou une opportunité pour les agents immobiliers ?

Selon une étude effectuée par OpinionWay et MeilleursAgents, une majorité des agents immobiliers voient la Proptech, dont l'iBuying fait partie, comme une menace.

Cette inquiétude est exacerbée par le fait que 83% des particuliers se disent prêts à utiliser des agences « low cost » et 78% estiment qu'elles sont en voie de développement. L'iBuying permettrait donc aux particuliers de vendre leurs biens sans passer par un agent immobilier, et entrerait par conséquent en concurrence avec ceux-ci.

Si certains y voient une menace, d'autres y voient une opportunité : des brokers américains comme Redfin et Realogy ont pris les devants en proposant des offres d'iBuying et des conseils pour choisir entre la vente chez un iBuyer ou la vente classique. Les iBuyers eux-mêmes font appel aux agents immobiliers pour revendre les biens achetés, comme par exemple Zillow. Aujourd'hui, avec 45% des Français qui disent ne pas faire confiance aux agents immobiliers, l'iBuying peut être aussi un moyen de les réconcilier. Une chose est sûre : si le phénomène continue à prendre de l'ampleur en France, les agents immobiliers devront trouver un moyen de s'y adapter.

Un simulateur de taxe foncière, destiné aux professionnels est désormais en ligne gratuitement sur le site de Serenis Consulting.

Cette enseigne est un cabinet de conseil à taille humaine, basé à Rennes et constitué d'une équipe d’experts réactive et efficace (juristes-fiscalistes spécialisés dans les impôts locaux et la fiscalité de l'urbanisme, dessinateurs métreurs qui optimisent les taxes grâce au re-calcul des surfaces et des affectations, architectes DPLG qui analysent les autorisations d'urbanisme, et enfin des conseillers pour accompagner chaque client dans l'ensemble de ses démarches), qui étudient les éléments importants et influencent les taxes de l’immobilier.

Depuis 16 ans, 3000 dossiers sont étudiés par an,  ce qui se chiffre à près de 15 millions d'économies réalisés chaque année.

A quoi sert cet outil ?

Cet outil de simulation de taxe fonciere s'adresse aux spécialistes de l'immobilier, aux grandes entreprises ( enseignes de grande distribution et autres marques, promoteurs immobiliers, etc), aux associations, aux établissements de santé, aux établissements publics, aux PME, etc.
Il permet de calculer le montant d'imposition (estimation du montant dû et/ou vérification) grâce à plusieurs paramètres.

Sur la page internet de ce simulateur de taxe fonciere 2019, cela se présente sous forme de plusieurs champs à remplir :

  • l'adresse précise des locaux concernés
  • la surface totale du bien
  • sa catégorie principale

mais aussi, pour un calcul plus précis de la simulation de la taxe fonciere :

  • la section cadastrale du bien
  • le numéro de la parcelle cadastrale
  • la répartition des surface des locaux en fonction de leur utilité


Ce simulateur de taxe fonciere 2019 peut être utilisé avant comme après le paiement de l'impôt !

Ophélie Brocard, une des juristes spécialisées dans le domaine de la fiscalité locale du cabinet, a déclaré qu'ils ont voulu créer un outil facile à utiliser pour tous les internautes, même ceux ne disposant pas de toutes les informations demandées. Elle ajoute que l’algorithme et les données utilisés sont tout à fait fiables puisque leur source provient de la direction générale des Finances Publiques.

Quels sont les avantages de l'utilisation de cet outil?

Le dirigeant de Serenis Consulting, Marc le Bras, précise que, de nos jours, les clients du cabinet souhaitent pouvoir gérer leur patrimoine de façon autonome tout en faisant appel à l'expertise de son équipe pour vérifier les surfaces et les paramètres de calcul, détecter les surimpositions et les pistes d’économies,etc. De plus, d'après lui ce simulateur répond aux problématiques de ses clients en leur permettant d’anticiper les dépenses et de prévoir les montants de leur taxe foncière.

Faire l'estimation de sa taxe fonciere avec cet outil présente donc de multiples avantages :

  • L'optimisation de la gestion des budgets
  • Fiabilité des projections financières
  • Provisionner les montants de la taxe fonciere
  • Anticiper les dépenses


Evidemment, il se peut que le montant de la taxe varie en fonction de l’année de construction, de l’état dans lequel se trouve le bâtiment, du statut de son occupant, mais aussi des différents abattements et/ou exonérations dont ce dernier pourrait bénéficier.

A savoir

A l’heure actuelle, ce simulateur est le seul outil de ce type sur le marché, mais aussi le seul à être totalement libre d'accès pour tous les professionnels. Gratuit, il n'y a pas besoin de créer un compte client pour l'utiliser, et le nombre de simulations réalisables est infini.

Suite à la simulation, vous pouvez demander un audit des taxes foncières, sans frais, afin de détecter d'éventuelles surimposition et vous faire faire des économies. D'ailleurs, pour les taxes 2018, vous avez jusqu'au 31 décembre 2019 pour demander un audit.

Pour tester par vous même et faire votre première simulation, cliquez ici

Cette statistique étonne, et pourtant 80% des portails d'annonces immobilières leaders en France sont détenus par des fonds étrangers qui imposent leurs lois et leurs tarifs abusifs.

Des tarifs abusifs pour un nombre limité d'annonces

" Les professionnels doivent s’acquitter de plusieurs centaines d’euros chaque mois pour diffuser un nombre limité d’annonces sur ces sites leaders. Cette politique tarifaire onéreuse est appliquée depuis plusieurs années et les professionnels en ont assez » explique Olivier Drouot, agent immobilier depuis plus de 20 ans.

Tous les professionnels de l'immobilier à l'honneur sans distinction de taille

C'est face à ce constat que le professionnel de l'immobilier a décidé de lancer son propre portail d'annonces, un acteur totalement neutre qui n'appartient à aucun réseau immobilier ( ceci est à souligner !) et qui a pour ambition de mettre vraiment tous les acteurs du logement à l'honneur, sans distinction de taille : indépendants, en réseau, particuliers propriétaires, agences immobilières, mandataires, promoteurs, constructeurs, notaires, bailleurs sociaux....

Un acteur neutre qui a déjà convaincu près de 20 000 professionnels

Ce portail s'intitule Monbien.fr, il a déjà convaincu près de 20 000 professionnels et s'est progressivement hissé parmi les portails d'annonces les plus visités en France.

On vous explique ici les raisons d'une telle ascension :

- Enfin une offre gratuite et illimitée
Une diffusion gratuite pour TOUS les professionnels et surtout une diffusion illimitée. C'est aujourd'hui l'un des seuls portails à proposer une telle offre, défendant les intérêts de tous les professionnels et mettant en avant tous les types de biens.

- Une passerelle gratuite avec les principaux logiciels immobiliers pour accélérer la diffusion des annonces et éviter la re-saisie. La passerelle s'active sous 48H à la création de votre compte !

- Un site nouvelle génération
Monbien.fr est un site nouvelle génération qui a pour vocation de proposer de nombreuses innovations et services à des tarifs extrêmement compétitifs. Cette année, l’ergonomie du service a été totalement repensée pour une meilleure appropriation par l’internaute. Les différentes sections du site ont été modernisées, la qualité des photos optimisée et la géolocalisation des biens (partielle ou totale ) reste à l'honneur avec une carte interactive très appréciée des visiteurs en recherche de biens.

- Des dispositifs innovants pour booster la visibilité des agences
Sur Monbien.fr, tous les professionnels disposent d'une page personnalisable dans un annuaire des professionnels. Une page vitrine leur permettant de mettre en avant leurs annonces, se présenter, indiquer leur zone de travail et être contacté. Un lien vers leur site peut également être inséré sur cette page.

Des campagnes bannières sont également proposées pour permettre aux professionnels d'augmenter leur notoriété locale et rentrer plus de mandats.

- La possibilité d'augmenter la performance de ses annonces
Les professionnels de l'immobilier ont la possibilité de booster la performance de leurs annonces grâce à des formules conçues spécialement pour la mise en avant de leurs mandats : remontée en tête de liste chaque jour, 15 photos par annonces, insertion des annonces dans les alertes email, etc. Objectif : accompagner les professionnels dans la mise en avant de leurs mandats et générer des contacts qualifiés.

Plus d'infos ici

Le métier de professionnel de l'immobilier n'est pas aussi facile qu'il en a l'air. Lorsque vous prospectez par téléphone, certaines personnes sont très désagréables et vous raccrochent parfois même au nez ! Pour réussir à rentrer des mandats, il vous faut donc un bon logiciel de pige ( voir l'article Prospection immobilière, rentrer des mandats plus vite que la concurrence !)  mais également des automatismes pour répondre efficacement aux objections.

Même les meilleurs négociateurs n'improvisent pas leurs réponses ! Avec l'essor des sites de mise en relation entre particuliers, de plus en plus de propriétaires tentent de commercialiser leur bien par leurs propres moyens et l'objection "je ne veux pas d'agence" est régulièrement utilisée ! 

Nous vous expliquons donc dans cet article comment y répondre et inverser la tendance ?

Poser des questions ouvertes

Vous vous demandez quelle attitude adopter face à l'objection " Je ne veux pas d'agence". Il s'agit d'une objection classique utilisée comme prétexte mais qui cache souvent d'autres objections auxquelles vous pourrez répondre.
Il vous faudra donc poser des questions pour connaitre les véritables objections de votre interlocuteur et éventuellement ses points de douleur. Posez des questions ouvertes vous permettra de comprendre ce qui gène vraiment votre prospect et le rassurer. Voici quelques exemples :

« Je ne souhaite pas être bloqué pendant 3 mois »

Dans ce cas, si vous en avez la possibilité et si le bien vous semble vendable immédiatement proposez lui de réduire la durée d'exclusivité à 2 mois. Une exclusivité de 2 mois est toujours préférable à un mandat simple voire pas de mandat du tout !
Certains professionnels de l'immobilier s'appuient également sur leur charte d'engagements pour rassurer leurs prospects. En cas de non respect de ses engagements, les clients du professionnel ont la possibilité de se rétracter. Un tel document vous permettra de développer un capital confiance indispensable à la rentrée de mandats.

« Je préfère vendre mon bien par moi-même »

Cette objection est fréquemment utilisée après la fameuse "je ne veux pas d'agence".
Et pourtant des études le prouvent : une vente immobilière avec un professionnel a 2,5 fois plus de chances de se concrétiser et un propriétaire engagé émotionnellement aura toujours plus de mal à conclure efficacement une négociation. Conseils, professionnalisme, mettez en avant vos compétences et faites lui prendre conscience du gain de temps qu'il pourrait obtenir grâce à vous. Organiser des visites et filtrer différents acquéreurs n'est pas de tout repos ! De plus vous avez certainement de nombreuses demandes d'acquéreurs à la recherche de biens, et celui-ci pourrait peut être convenir à l'un d'eux ?

Dans tous les cas il vous faudra adapter votre argumentation pour rassurer votre prospect et le convaincre de vous rencontrer à l'occasion d'un rendez-vous. Obtenir une rencontre doit en effet rester votre principal objectif, signer un mandat ne se fera jamais par téléphone. SI votre prospect a des doutes sur vous et vos services : trouvez exactement ce qui le gêne et rassurez-le. Etre à l'écoute est une qualité indispensable à avoir en tant que professionnel de l'immobilier. Et si vous avez vendu un bien à proximité, n'hésitez pas à lui en faire part !
Pour obtenir ce fameux rendez-vous, vous devez rester maître de la situation, avoir confiance en vos compétences et mener la danse. N'hésitez pas à proposer une date et une heure : "Vous êtes disponible demain plutôt à 18h ou à 19h? A l'issue de cet entretien, vous pourrez décider de me confier ou non la vente de votre bien. "

Depuis combien de temps le bien est-il en vente ?

Savoir depuis combien de temps une annonce immobilière est en ligne peut être utile pour convaincre un propriétaire de vous confier son bien en mandat. Là encore l'utilisation d'un logiciel de pige vous fera gagner du temps. Avec Pige Online par exemple, l'un des logiciels les plus connus, vous pourrez prospecter en triant les annonces par dates de mise en ligne et voir les annonces ayant fait l'objet de republication. En un coup d'oeil vous visionnez pour chaque annonce son historique complet et son évolution en terme de prix (% et valeur réelle).
Pour convaincre votre propriétaire malgré sa première objection " je ne veux pas d'agence" , adoptez une attitude empathique ( "Je peux vous comprendre, la majorité de mes clients ont d'abord tenté de vendre par eux-même et j'aurais certainement moi même fait le même choix" ) et demandez-lui depuis combien de temps son bien est en vente. Un dialogue pourra alors être engagé et vous serez bien préparé !

2019 marque le dixième anniversaire du service Home Staging Virtuel avec un succès qui ne se dément pas au fil des ans‎. Avec plus d'un millier d'agences ayant utilisé le service mis en place par ArchiDeco, le bilan est très positif et les partenariats nationaux avec les plus grands réseaux immobiliers en témoignent.

En effet après un premier partenariat avec Century21 en 2010, le service a pris de l'ampleur et à été mis en place comme outil différenciant et facilitateur de signature de mandats exclusifs au sein d'ORPI, Laforêt, l'Adresse, Guy Hoquet etc....

Les agences immobilières ont vite saisi l'intérêt de bénéficier de visuels 3D réalisés par des architectes d'intérieur afin d'accélérer la vente des mandats exclusifs. L'équipe ArchiDeco comprend plus de 20 architectes d'intérieur et permet de fournir aux agences partenaires non seulement des visuels 3D de qualité mais aussi des projets réalistes et réalisables. Chaque projet est accompagné d'un budget estimatif mobiliers et travaux et permet de se projeter de façon concrète. 

Marylin Fossé de Stéphane Plaza Immobilier Amiens confirme l’impact du fait que les projets 3D soient réalisés par des architectes d’intérieur :

« Nos client comprennent tout de suite que ça représente un vrai coût pour nous, que c'est un service qualitatif qui ne peut évidemment être offert que dans le cadre d'un mandat exclusif. Ça nous facilite la négociation et les conforte dans l'idée qu'il s'agit d'un vrai projet professionnel. »

Cet anniversaire c'est aussi l'occasion pour toutes les agences immobilières de bénéficier d'une offre (très) préférentielle pour une mise en place du partenariat avant le 31 décembre 2019. ‎

Tarifs accessibles, mise en place de nouvelles options, l'offre illimitée Mandats exclusifs est plus pertinente que jamais afin de booster la signature de mandats exclusifs et aider les acquéreurs potentiels à se projeter. Bon nombre d'agences utilisent également le service pour transformer les mandats simples en mandats exclusifs ou bien négocier le prix d'un bien immobilier qui n'est pas au prix du marché. L'impact des projets 3D est significatif et permet de visualiser le potentiel de chaque bien immobilier avec deux visuels 3D par pièce et des projets adaptés au type de bien immobilier et à la clientèle visée. 

Christophe Senderak négociateur transaction ORPI AFP Evry nous résume en quelques mots l’impact multiple du service :

« Sur 10 projets réalisés en sept mois le service m'a été utile 6 fois pour rentrer le mandat réussite, 3 fois pour proroger l'exclusivité et 1 fois pour redynamiser un bien qui n'attirait plus d'acquéreurs. Le gros point positif c'est qu'on se démarque, on marque vraiment la différence sur Evry. Dans l'ancien le service se place très facilement, et même sur les biens qui proposent de belles prestations ça va me permettre de créer la nouveauté pour relancer des annonces. C'est très positif. »

Un des éléments déterminants dans la réussite du service est la formation des équipes transaction : chaque mise en place de partenariat s'accompagne d'une formation individuelle des équipes transaction avec la mise en place d'outils de communication personnalisés. A partir du moment où le service est utilisé de manière systématique et est intégré au fonctionnement quotidien des agents immobiliers, les résultats sont spectaculaires !  

‎Au delà du service Home Staging Virtuel, l'année 2019 marque aussi la mise en place de nouveaux services destinés à l'aménagement d'espaces professionnels (agences, bureaux, magasins etc...).

Désormais vous savez ce qu'il vous reste à faire pour bien démarrer l'année 2020 ‎!

ArchiDeco : 0156491072 & Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Saviez-vous que la plupart de vos acheteurs sont déjà propriétaires d'un bien ? Vous avez donc la possibilité de générer sans effort de nouveaux mandats de vente sur la base de vos mandats existants en optimisant simplement l'expérience de vos clients !

Pourquoi déployer tant d'efforts et consacrer un si gros budget à la pige et l'acquisition de nouveaux clients ? Vos clients visiteurs sont dans 67% des cas des vendeurs actuels ou à venir !

En améliorant la satisfaction de vos clients / prospects acquéreurs, vous maximisez donc vos chances de récupérer de nouveaux mandats et optimisez votre temps !

C'est à partir de ce constat que l'équipe fondatrice de Julie Desk a décidé de créer Assistant.immo, un service de prise de RDV en ligne très innovant commercialisé depuis début 2019 !

Selon une étude réalisée par l'équipe créatrice, choyer un prospect acheteur, être à son écoute et lui proposer un rendez-vous instantanément permettrait de récupérer un mandat de vente dans 50% des cas (ces prospects étant également propriétaires) sans même avoir besoin de leur vendre un bien auparavant ! La réactivité est toujours très appréciée !

Les Français sont de véritables adeptes de la réservation en ligne. Selon Opinionway, 77% ont déjà fait une réservation sur le web dans différents domaines. Dans le secteur de l'immobilier, ce procédé est encore peu proposé et peut être un véritable facteur de différenciation pour votre agence. La mise en place d'un tel outil renforcera à coup sûr votre image d'agence innovante.

Vous proposez ainsi une expérience multicanale à la fois physique et digitale et facilitez la prise de rendez-vous ! La plupart des projets immobiliers démarrent par une recherche sur internet qui a souvent lieu en dehors des heures ouvrées d'une agence immobilière.
Grâce à Assistant.immo, surnommé " le Doctolib de l'immobilier " vos prospects seront traités et engagés dans la minute 24h/24 ,7j/7. Ils auront la possibilité de réserver un rendez-vous (visite, appel, ..) en quelques clics sans avoir à attendre plusieurs heures voire même quelques jours.

Tous les prospects ayant rempli un formulaire sur un portail immobilier ou sur votre propre site web reçoivent en effet un email et un SMS personnalisés leur permettant de réserver un créneau en vue d'une éventuelle visite ou un appel en fonction des disponibilités des négociateurs immobiliers concernés. Ceux-ci reçoivent alors un email de confirmation avec la date et l'heure choisies ainsi que toutes les informations permettant un rappel du client en amont d'une visite.

"Le but ce n'est pas de prendre le contrôle sur l'agenda des négociateurs immobiliers ! Les créneaux de visites sont fixés avec un intervalle suffisant permettant une qualification du prospect en amont. L'objectif, c'est d'engager les prospects avant tout le monde et de répondre rapidement à leurs demandes. Le créneau horaire des visites ou rendez-vous téléphoniques peut être changé ensuite par le négociateur !" explique Julien Hobeika, fondateur d'Assistant.immo

Vous ne perdez ainsi aucune opportunité et aurez l'assurance de répondre à toutes les demandes. Même durant les horaires d'ouvertures de votre agence, il est rare de pouvoir répondre instantanément à une demande. Avec cet outil de réservation en ligne, les professionnels ont l'occasion de se concentrer davantage sur leur activité principale (prospection, visites, estimations) et ne perdent plus de temps à essayer de joindre plusieurs fois les mêmes prospects ayant déposé une demande via un formulaire la veille...

Lorsqu'un prospect décide de vous contacter, celui-ci doit pouvoir prendre rendez-vous le plus rapidement possible via le canal qui lui convient le mieux ! La mise en place d’outils digitaux tels que la prise de rendez-vous en ligne vient alors répondre à une réelle demande, de prospects avides de simplicité et friands de services en ligne.
Si vous souhaitez plus d'infos sur ce nouvel outil, Assistant.immo c'est ici!

Il y a quelques années encore, nous n'aurions jamais imaginé pouvoir un jour réaliser une transaction immobilière de A à Z sans imprimer une seule feuille de papier ! Et pourtant, aujourd'hui, à l'ère du digital c'est tout à fait possible ! De nombreux professionnels de l'immobilier continuent de fonctionner en mode tout papier alors que celui n'est plus du tout adapté ! Votre agence pourrait très bien fonctionner sans imprimante en étant bien plus productive.

En France, une agence immobilière imprime en moyenne plus de 30 000 photocopies ! Les quantités d’informations à gérer sont certes de plus en plus importantes. Mais cette consommation est-elle bien utile en 2019 ?Les kilos de papier à transporter, les frais d'affranchissements excessifs et les cartouches d'encre à prix d'or pourraient être évitées. Vous imaginez les milliers d'euros économisés ?

En moyenne, une agence passant au zero papier économise en moyenne 4210 euros par an ( c'est 28248 photocopies, 576 timbres & enveloppes).

C'est en partant de ce constat qu'Olivier Drouot a décidé de créer l'application SINIMO, un outil innovant permettant de digitaliser à 100% ses processus métiers.

Créez, éditez et signez n'importe quel type de contrat immobilier via une tablette, un smartphone ou un ordinateur de façon entièrement sécurisée ! SINIMO permet de réaliser des milliers d'euros d'économies et d'augmenter sa productivité.
S’il y a bien quelqu’un qui sera heureux de vous voir passer au digital, c’est votre client !
Un agent immobilier est amené à se déplacer régulièrement et lorsqu'il fonctionne en mode tout papier il effectue de multiples tâches chronophages qui lui font perdre du temps et qui pénalise également ses clients.

Cas concret, la constitution d'un dossier de mandat 

Dans le cadre d'un mandat par exemple :

1) Le professionnel de l'immobilier se présente en général au domicile de son client pour le convaincre et définir les modalités du mandat. En fin d'entretien, il prend en général les originaux des documents nécessaires à la constitution du mandat pour ensuite les photocopier dans son agence

2) Il retourne alors en agence pour créer son contrat, l'imprimer et effectuer ses multiples photocopies. (C'est 60 pages en moyenne qui sont imprimées pour la constitution d'un mandat : photocopies d'actes de vente, diagnostics, documents relatifs à la taxe foncière, à la taxe d'habitation, dernier PV d'assemblée générale, dernier exercice de charges, plusieurs exemplaires du mandat imprimé, etc...)

3) Il revient au domicile de ses clients pour faire signer son dossier de mandat complet

4) L'agent immobilier retourne au bureau pour scanner le dossier puis le renvoyer par email ou par courrier à son client

5) Il archive le dossier

Une perte de temps considérable alors que la mission principale d'un professionnel de l'immobilier est de trouver des acquéreurs !

Economisez du temps, de l'argent et de l'énergie ! 

Avec SINIMO, n'importe quel contrat peut être créé et conclu en direct au domicile du client. Le professionnel de l'immobilier n'a plus à retourner en agence pour effectuer des photocopies ! Il n'a qu'à prendre en photo les différents documents pour les numériser automatiquement et les annexer à son mandat. Le dossier peut être signé de façon électronique par le client lors de ce même rendez-vous et l'envoi du dossier par email est instantané.

Vous évitez ainsi tous ces déplacements inutiles et économisez du temps, de l'argent et de l'énergie !

Bon de visite, Mandats, compromis de vente, bail, notification SRU....tout peut être dématérialisé et faire l'objet d'une signature électronique sécurisée. Ce nouvel outil permet de réaliser des contrats 100% personnalisés sans ratures et clauses inappropriée ! On est loin des simples formulaires à trou et le monde de l'immobilier fait un véritable pas en avant !

L'application est récente mais les premiers utilisateurs semblent convaincus :
"Nous avons décidé de dématérialiser tous nos documents et SINIMO est tombée à pic ! Nous gagnons ainsi du temps et modernisons nos pratiques. Le rapport qualité / prix de cet outil est très intéressant et la prise en main est facile. " Christine Sanroma, Directrice de l'agence SH Conseil Immobilier & Patrimoine

Alors prêt à jeter votre imprimante ? Avec Sinimo, le zéro papier n'est plus un mythe ! C'est un objectif totalement atteignable si l'on s'en donne les moyens !

 

Donner une mauvaise évaluation sur la valeur d'un bien pourrait bien être désormais considéré comme un manquement au devoir de conseil et d'information appartenant aux professionnels de l'immobilier !

De très nombreux professionnels de l'immobilier se contentent d’annoncer au client ce que celui-ci souhaite entendre, pour assurer la prise du mandat et ensuite baisser le prix au fur et à mesure pour qu'il corresponde davantage aux prix du marché.

Avis de valeur, plusieurs décisions de justice

Selon Caroline Theul, juriste et expert immobilier "Des changements se profilent sur la responsabilité des professionnels de l’immobilier en matière d’évaluation".
L’évolution récente de la jurisprudence le confirme et aucune limitation de responsabilité ne serait possible, tout du moins pour les évaluations écrites, preuves d'une mauvaise estimation ! Plusieurs décisions de justice l'ont déjà prouvé.

Un jugement du 28 février 2019* du tribunal de grande instance confirmerait en effet la responsabilité des professionnels de l'immobilier fournissant des avis de valeur. Un notaire a ainsi été retenu responsable au titre de la réparation du préjudice lié à une mauvaise estimation immobilière. L'ensemble immobilier qu'il a évalué aurait été surestimé entraînant une perte d'argent et de temps pour le vendeur !

Autre exemple le 7 mars 2018*, un agent immobilier a été retenu responsable par la cour de Bordeaux pour avoir manqué à son devoir de conseil et d'information. En sous-evaluant un bien immobilier il aurait fait perdre une chance à son propriétaire de le vendre mieux. L'analyse écrite rendue ne proposait aucune références, le prix n'était donc pas justifié et l'estimation négligée.

Les avis de valeur engagent donc désormais les professionnels de l'immobilier au même niveau que les rapports d'expertise. Il est donc recommandé d'y preter la plus grande attention... à moins que ne souhaitiez attérir devant les tribunaux ?

Un outil en ligne pertinent pour des évaluations immobilières précises

Pour aider les professionnels dans cette tâche, le portail d'annonces immobilières Monbien.fr qui analyse près de 3 millions d'annonces chaque année répertorie les prix au m2 de chaque type de bien par ville.

Un outil pertinent proposé par un site 100% français que l'on recommandera en complément de PATRIM, l'outil d'estimation de Bercy recensant les dernières transactions immobilières sur une période de 3 ans (à l’exception de Mayotte et de l’Alsace-Moselle.).
Le répertoire en ligne de Monbien.fr est totalement gratuit et devrait permettre aux professionnels d'être plus précis dans leur analyse !

* TGI Arras, 1ere Chambre Civile, 28 février 2019, n°16/01530 ; Bordeaux, 1ere Chambre Civile, 7 mars 2018, n°17/00422

Propriétaires, bailleurs, locataires ... dans le domaine de l'immobilier, tout le monde est concerné par les réformes du projet de loi de finances pour 2020. Taxe d'habitation, révision de la valeur locative cadastrale, taxe foncière, Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique, prêt à taux zéro, etc. Qu'est-ce qui va changer avec ce projet de loi de finances en 2020 ? Gros plan sur ...

La Taxe d'habitation

Faisant partie des mesures phares du quinquennat d'Emmanuel Macron, la suppression progressive de la taxe d’habitation concerne la résidence principale de certains foyers dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain plafond. Ainsi, depuis sa mise en place en 2018, 80 % des foyers fiscaux ont bénéficié de 30% d'exonération et de 65% en 2019. En 2020, il n'y en aura plus du tout. Evidemment, toujours en fonction d'un plafond fixé selon la composition des divers foyers. Par conséquent, pour un couple sans enfant, le plafond fiscal à ne pas dépasser est de 44 124 € ; 50 281 € pour un couple avec un enfant ; 56 438 € pour un couple avec deux enfants…
Subsiste toujours 20 % de contribuables dont le revenu fiscal de référence dépasse ces plafonds. La disparition de leur taxe d'habitation sera effective à partir de 2021, et de façon progressive, sur trois ans, d'abord de 30%, puis de 65% en 2022, et enfin de 100% en 2023.

Attention cependant, les résidences secondaires ne sont pas concernées par cette réforme.

Révision de la valeur locative cadastrale

Il s'agit là du montant du loyer annuel théorique qu'un propriétaire pourrait toucher s'il louait son bien immobilier. C’est sur cette valeur locative théorique que se base les taxes locales qui y applique un pourcentage d'imposition.

Le projet ici est de réviser les valeurs locatives des locaux d'habitation tels que les maisons, les appartements, les habitations à caractère exceptionnel et les dépendances isolées. L'idée est, plus concrètement, de regrouper toutes les informations concernant les logements mis en location par des propriétaires bailleurs (loyers y compris), de les mettre à jour chaque année, pour ensuite appliquer un tarif basé sur les loyers moyens, et en fonction de la localité du bien.

Une amende de 150 € est prévue pour inciter les propriétaires bailleurs à fournir les informations demandées de façon exacte.

Taxe foncière

Qui dit revalorisation des valeurs locatives cadastrales, dit ... impact sur les taxes foncières. L'impôt local devrait donc augmenter, bien que le gouvernement affirme que ce ne sera pas le cas avant 2026.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite)

Avec la réforme des finances 2020, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) serait transformé en prime forfaitaire, une aide qui serait versée aux ménages dont les revenus sont en dessous du plafond permettant de bénéficier du CITE. Ceci ne prendrait effet qu'en 2021, le CITE étant prévisionnellement maintenu jusqu'au 31 décembre 2020 pour les résidences principales des propriétaires aux revenus dits intermédiaires. C'est l’Agence nationale de l’habitat(Anah) qui sera chargée de reverser cette prime forfaitaire.

Prêt à Taux Zéro

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) est une aide de l'Etat, sous forme de crédit gratuit (à taux zéro), attribué sous conditions de ressources, de type de projet (dans le neuf ou dans l'ancien) et de sa zone géographique, afin de permettre à des personnes qui ne sont pas encore propriétaires de pouvoir accéder pour la première fois à la propriété.

La loi des finances 2020 prévoit la réduction des zones concernées par l'accession dans le neuf, à partir du 1er janvier 2020. Le but étant de redonner vie aux centres-bourgs anciens et de lutter l’étalement urbain, le PTZ ne sera accessible que pour les zones A et B1, autrement dit les grandes métropoles, une partie de l'Ile-de-France et de la Côte d'Azur et le Genevois français. Les zones B2 et C, les villes moyennes et les secteurs ruraux donc, seront exclues.

En ce qui concerne l'achat dans l'ancien, en revanche, le prêt à taux zéro est maintenu dans l'ancien jusqu'en 2021 dans les zones B2 et C, où il est distribué depuis 2019, lorsqu'il permet de réaliser d'importants travaux tels que la rénovation. Par importants travaux on entend là un quart du prix d'achat et une amélioration considérable du logement (l'accent est mis sur les économies d'énergie et la modernisation du logement).

Aide à l’accession sociale et à la sortie de l’insalubrité spécifique à l’outre-mer

Le gouvernement prévoit, dans ce projet de loi de finances, la création d'une aide à l’accession sociale et à la sortie de l’insalubrité dans les départements et régions d’outre-mer, mais aussi à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin. Le but est d'aider les ménages les plus modestes à améliorer leur logement quand ils sont insalubres, et à les soutenir dans leur projet d'accession à la propriété.

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis