Confinement & déconfinement : quel impact sur l’immobilier locatif ?

By avril 15, 2020

Cette nouvelle année nous donne du fil à retordre et bouscule la vie de tous, en France et partout ailleurs. Le marché de l’immobilier est touché en plein cœur et nous n’avons pas d’autre choix que de s’adapter et préparer au mieux les mois à venir. Ce lundi 13 avril, Emmanuel Macron nous a annoncé l’éventuel déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020. Le président a également indiqué que les étudiants ne reprendront pas physiquement les cours jusqu’à la fin de l’été. Le prolongement du confinement de 1 mois minimum et l’ensemble de ces nouvelles annonces vont continuer à impacter notre quotidien. Dans cet article, nous faisons un « état des lieux » du marché immobilier locatif et nous vous donnons quelques conseils !

Les locations immobilières pendant le confinement

La demande locative en France a toujours été très importante et elle n’a cessé d’augmenter ces dernières années : jeunes couples, célibataires, étudiants,…etc. Malheureusement, les mesures prises pour lutter contre le Covid-19 ont de lourdes répercutions sur toutes ces locations immobilières. Le confinement résultant d’une crise sanitaire peut être considéré comme un cas de force majeure. Une personne qui est actuellement en location et qui voit son préavis ou son bail arriver à terme peut demander d'y rester jusqu’à la fin du confinement. En tant qu’agent immobilier, il vous sera possible de formaliser l’accord entre le locataire et le bailleur par l’intermédiaire d’un éditeur de contrats immobiliers et d’une signature électronique à distance.

Si le locataire quitte le logement, la caution ne peut être restituée que si l’état des lieux de sortie a été réalisé et constaté par le propriétaire. Il est possible d’organiser cet état des lieux malgré le confinement, même s’il est préférable de le reporter. En tant qu’agent immobilier, il faudra vous mettre d’accord avec les diverses parties. Pour éviter de repousser les échéances de chacun, vous aurez la possibilité de réaliser les états des lieux en vous munissant de toutes les protections nécessaires (masque, gel, gants...etc) mais aussi d’une application comme Startloc, qui vous permettra de faire un état des lieux rapide et précis. Une telle application permet de compenser la présence physique sur la base de la confiance, avec l’intégration de photos détaillées de chaque élément. L’état des lieux peut ensuite être envoyé signé par le locataire, aux diverses parties par voie électronique et renvoyé signé par le propriétaire, si approuvé. Pour finir il faudra également se mettre d’accord pour la remise des clés, en effet, en tant que personne de confiance le locataire pourra vous remettre les clés à vous, afin qu’il puisse cesser de payer son loyer.


Le marché locatif des étudiants est bousculé

Comme nous l’avons précisé plus haut, les étudiants ont une place importante sur le marché de l’immobilier locatif et le confinement laisse des traces.

Un candidat locataire sur trois est étudiant.

Comme l’a annoncé Emmanuel Macron, les étudiants n’auront plus cours physiquement avant l’été. Les universités, les écoles de commerce et d’ingénieurs ne rouvriront donc pas avant septembre ou octobre selon la date de rentrée. Cette décision apporte une réponse immédiate aux questions posées par les étudiants concernant la location de logement que certains conservaient en vue d’une éventuelle reprise des cours. En effet, beaucoup d’entre eux se sont confinés chez leurs parents tout en continuant de payer le loyer de leur chambre ou studio vide. Des dispositifs et des aides ont été mis en place avec des « gels de loyer » ou encore des délais de préavis habituellement fixés à un mois qui ne seront pas appliqués cette année, aux étudiants locataires d'un logement universitaire, comme l'a confirmé le Cnous (Centre national des œuvres universitaires et scolaires).

Cette situation va laisser place à de nombreux départs et les états des lieux de sortie vont se cumuler. Là encore vient l’intérêt de se munir d’une application d’états des lieux comme Startloc. Les logements étudiants sont souvent meublés et les états des lieux peuvent prendre du temps. Une telle application intègre directement un inventaire détaillé (meubles, électroménager, vaisselle...etc) et l’état des lieux peut se faire en quelques clics seulement.

Anticiper les mois à venir et se préparer au déconfinement

Avec ce confinement prolongé, les agences continuent d’enregistrer des sorties de logements, mais extrêmement peu d’entrées.

Il faut donc s’attendre à une explosion des demandes de locations dès la fin du confinement.

En effet, au-delà des premières semaines de panique, les gens se projettent à nouveau et les demandes apparaissent petit à petit. Il faut donc se préparer au mieux pour le jour du déconfinement, même si celui-ci se fera progressivement. En tant que professionnel de l’immobilier et même si cela peut vous paraître abstrait pour le moment, vous devez vous munir et vous former aux outils qui vous permettront d’être le plus efficace possible le jour J. Avec une application qui vous permettra de faire face aux états des lieux qui vont être nombreux sur les semaines à venir, mais également faire face à la demande des étudiants pour la rentrée prochaine. En complément, vous pourrez également opter pour une application comme Sinimo, qui vous permettra de dématérialiser et signer électroniquement tous vos contrats immobiliers (mandats, baux..etc), l’occasion pour vous de gagner beaucoup de temps et de ne passer à côté d’aucune opportunité.

dernière modification le jeudi, 16 avril 2020 09:43

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis